Annie Ernaux

Annie Ernaux

Annie Ernaux (née en 1940) est une écrivaine française. Elle a remporté le Prix Renaudot en 1984 pour son livre La Place, un récit autobiographique centré sur sa relation avec son père et ses expériences en grandissant dans une petite ville de France, et son processus de passage à l’âge adulte et loin de la maison de ses parents. Elle retrace la progression sociale de ses parents (La place, La honte), son adolescence (Ce qu’ils disent ou rien), son mariage (La femme gelée), sa liaison passionnée avec un homme d’Europe de l’Est (« Simple Passion »), son avortement (L’événement), la maladie d’Alzheimer (Je ne suis pas sortie de ma nuit), le décès de sa mère (Une femme) et le cancer du sein (L’usage de la photo). Son dernier roman Les années (2008) est considéré comme son ‘magnum opus’ et a été très bien accueilli par la critique française. Dans ce dernier livre, Ernaux parle d’elle-même au point de vue de la troisième personne (elle) pour la première fois. Elle porte un regard saisissant sur la société française de l’après-guerre jusqu’à aujourd’hui.