en_US

Rejoindre

Lire et discuter des livres en français

Apprendre le français grâce à la littérature

La lecture vous offre de nombreux avantages.

Lorsque vous lisez, vous pouvez passer du temps à vraiment décomposer et intérioriser la grammaire, le vocabulaire et à mieux comprendre la structure des phrases.

Lecture seule
9
par mois
  • +130 Fiches de lecture
  • +100 vidéo
  • +100 tests
  • Pas d’appel
Mensuel
25
par mois
  • Fiche de préparation
  • 1 heure d’appel hebdomadaire
  • 1 résumé vidéo par semaine
  • Accès aux fiches de lecture des précédents livres
Annuel
199
par an
  • Fiche de préparation
  • 1 heure d’appel hebdomadaire
  • 1 résumé vidéo par semaine
  • Accès aux fiches de lecture des précédents livres

Lecture seule

Plan 0


9€/mo

9€ pour 1 mois et 1 personne, avec :

Plus de 130 fiches de lecture
Plus de 100 vidéo avec sous-titres en français
Plus de 100 tests de compréhension
Pas d’appel

livres a lire

Abonnement

Plan 1


25€/mo

25€ pour 1 mois et 1 personne, avec :

Les fiches de préparation
1 heure d’appel hebdomadaire
1 résumé hebdomadaire
Limité à 6 apprenants du français

Rejoindre et soutenir

Plan 2 : Obtenez exactement les mêmes avantages que le Plan 1 et soutenez le club


35€/Mo

35€ pour 1 mois et 1 personne, avec :

Les fiches de préparation
1 heure d’appel hebdomadaire
1 résumé hebdomadaire

1 correction hebdomadaire des fiches
Limité à 6 apprenants du français

soutenir le club
rejoindre le club

Une année

Plan 3


199€/an

199€ pour 1 an et 1 personne, avec :

Les fiches de préparation
1 heure d’appel hebdomadaire
1 résumé hebdomadaire
Limité à 6 apprenants du français

club de lecture

Choisissez votre groupe

  • Groupe B : chaque lundi à 19h (heure de Paris)
  • Groupe C : chaque mardi à 13h (heure de Paris)
  • Groupe D : chaque jeudi à 15h (heure de Paris)
  • Groupe E : chaque vendredi à 14h (heure de Paris)
  • Groupe F : chaque samedi à 18h (heure de Paris) (débutant +)
  • Groupe G : chaque samedi à 19h (heure de Paris) (débutant +)
  • Groupe H : chaque mercredi à 19h (heure de Paris)

Prochains livres (B2-C2)

Le livre du mois de mai 2024 : La fin de la jalousie et autres nouvelles de Marcel Proust

Profondément épris de la belle Françoise , Honoré de Tenvres s’émeut sans cesse de cet incroyable amour. Jusqu’au jour où on lui dit qu’elle a la réputation d’être une femme facile. Bouleversé, il découvre brutalement les tourments de la jalousie… Mondains, voluptueux et cruels, les personnages de ces nouvelles de Proust virevoltent avec un raffinement qui annonce les héros d’A la recherche du temps perdu.

Le livre du mois d’avril 2024 : Le jeu de l’amour et du hasard de Marivaux

Le Jeu de l’amour et du hasard est une comédie romantique en trois actes du dramaturge français Marivaux. Le Jeu de l’amour et du hasard a été joué pour la première fois le 23 janvier 1730. Dans cette pièce, une jeune femme reçoit la visite de son fiancé qu’elle ne connaît pas. Pour avoir une meilleure idée du type de personne qu’il est, elle échange sa place avec son serviteur et se déguise. Cependant, à son insu, son fiancé a la même idée et échange sa place avec son valet de chambre.

Le livre du mois de mars 2024 : Une mort très douce de Simone de Beauvoir

Une mort très douce est un court récit autobiographique de Simone de Beauvoir, publié en 1964, qui décrit comment l’auteure a vécu les derniers mois de la vie de sa mère auprès d’elle. D’après Sartre, ce livre est le meilleur qu’elle ait écrit.

Le livre du mois de février 2024 : La femme au collier de velours d’Alexandre Dumas

1793, année noire.
C’est le règne de la Terreur. L’ombre de l’échafaud plane sur Paris. Et celle du diable n’est pas loin… Il s’appelle Hoffmann. Il a quitté l’Allemagne pour monter à l’assaut de ses rêves. Car il en est convaincu : le monde est un théâtre et Paris est sa scène. Et si le décor avait un envers ? Pire que dans un conte ! Amours vénales et vénéneuses… Rencontres magiques et terrifiantes… Ivresse et folie du jeu ! A-t-il rencontré Arsène, la danseuse au collier de velours ? A-t-il déversé des flots d’or à ses pieds ? L’a-t-il bien vue dans la nuit, pleurant Danton, son amant guillotiné ? Une chose est sûre : deux fois parjure au serment qu’il avait fait en quittant son pays, Hoffmann a vendu son âme et sacrifié ceux qu’il aime…

Le livre du mois de janvier 2024 : La peste d’Albert Camus

Publié en 1947, ce roman se déroule dans la ville d’Oran en Algérie. La peste s’est abattue sur la ville, entraînant la mort de nombreuses personnes. L’état de la peste est encore inconnu, car la préfecture refuse d’inquiéter les opinions publiques. Après quelques semaines, le préfet ordonne que les portes de la ville soient fermées. Oran est coupée du reste du monde, ses habitants sont enfermés avec la peste. Camus fait une comparaison (sans le citer) entre la peste et la guerre, ainsi qu’avec la montée du nazisme.  Dans son livre, les hommes occupent une place prépondérante.

Le livre du mois de décembre 2023 : Dora Bruder de Patrick Modiano

« On recherche une jeune fille, Dora Bruder, 15 ans, 1 m 55, visage ovale, yeux gris-marron, manteau sport gris, pull-over bordeaux, jupe et chapeau bleu marine, chaussures sport marron. Adresser toutes indications à M. et Mme Bruder, 41 boulevard Ornano, Paris. » Cette petite annonce parue dans le journal Paris-Soir du 31 décembre 1941 va conduire par hasard, plus de quarante ans après, Patrick Modiano sur les traces de Dora Bruder. Au gré des déambulations du narrateur dans Paris, enquête et souvenirs personnels s’entremêlent. Un récit fort et poignant sur la Seconde Guerre mondiale. 

Le livre du mois de novembre 2023 : Les armoires vides d’Annie Ernaux

Dans ce portrait de son enfance normande, on retrouve certains des thèmes récurrents chez Annie Ernaux, comme l’importance de la figure de la mère, à laquelle elle consacrera son texte Une femme, et de celle du père, à propos de qui elle écrira La Place. Le tiraillement entre deux milieux sociaux, celui de ses parents, anciens ouvriers qui ont ouvert un bar, et le milieu bourgeois auquel elle est confrontée de plus en plus en poursuivant ses études. Les sentiments contradictoires que lui inspire ce tiraillement entre deux milieux sociaux, à savoir un mélange de honte, de mépris, et d’amour pour sa famille, sont aussi des images omniprésentes de son œuvre.

Le livre du mois d’octobre 2023 : Chien Blanc de Romain Gary

«C’était un chien gris avec une verrue comme un grain de beauté sur le côté droit du museau et du poil roussi autour de la truffe, ce qui le faisait ressembler au fumeur invétéré sur l’enseigne du Chien-qui-fume, un bar-tabac à Nice, non loin du lycée de mon enfance.
Il m’observait, la tête légèrement penchée de côté, d’un regard intense et fixe, ce regard des chiens de fourrière qui vous guettent au passage avec un espoir angoissé et insupportable.
Il entra dans mon existence le 17 février 1968 à Beverly Hills, où je venais de rejoindre ma femme Jean Seberg, pendant le tournage d’un film.»
L’Amérique à feu et à sang, vue par l’auteur de La promesse de l’aube et des Racines du ciel, prix Goncourt 1956.

Le livre du mois de septembre 2023 : Anna, soror… de Marguerite Yourcenar

Quelques semaines après le début du printemps 1925, Anna, soror est écrite lors d’un séjour à Naples. Jamais invention romanesque ne fut plus immédiatement influencée par les lieux où elle se situait. L’histoire d’amour d’Anna et Miguel est similaire à l’histoire d’amour de Byblis et Caunus dans la mythologie grecque. C’est la joie et la douleur d’une passion interdite…

Le livre du mois d’aout 2023 : Jean de Florette de Marcel Pagnol

L’histoire se déroule en Provence, dans le petit village des Bastides blanches. Ugolin, le neveu du Papet et le dernier du clan des Soubeyran a pour projet de créer une grande plantation d’œillets et de faire fortune par la revente de ces fleurs, avec l’appui financier de son oncle. Mais le puits du mas de Massacan ne fournissant pas assez d’eau pour pareille plantation, les deux hommes décident d’acheter le champ de Pique-Bouffigue aux Romarins où ils savent que se trouve une source. Mais Pique-Bouffigue, occupé dans son figuier à tailler de branches pour faire des pièges, refuse de vendre son bien … 

Le livre du mois de juillet 2023 : Pour une nuit d’amour (suivi de l’inondation) d’Emile Zola

Chaque jour, Julien joue de la flûte pour la belle Thérèse de Marsanne qu’il aperçoit de sa fenêtre. Or la jeune fille ne le regarde pas et l’ignore malgré ses sérénades quotidiennes… jusqu’au soir où elle l’invite à la rejoindre dans sa chambre. Julien se précipite, mais est-il vraiment prêt à tout pour une nuit d’amour ? Deux courtes nouvelles dramatiques qui révèlent une nouvelle facette de l’auteur des Rougon-Macquart. 

Le livre du mois de juin 2023 : La princesse de Clèves de Madame de Lafayette

À la cour du roi Henri II, Mme de Clèves tombe sous le charme de M. de Nemours et subit les ravages d’une passion coupable.
Dans ce roman d’analyse, pionnier du genre, Mme de Lafayette dépeint avec minutie les tourments de son héroïne, déchirée entre désir et devoir.

Le livre du mois de mai 2023 : Les vaisseaux du coeur de Benoîte Groult

« Qui saura, entre homme et femme, inventer une passion qui ne s’use pas ? Qui saura, malgré le temps qui passe, préserver les belles amours de leurs disgrâces quotidiennes ? 
Tel est, au fond, le secret de ces deux êtres que tout sépare, mais que d’intenses ferveurs rapprochent. Lui, c’est un marin breton, elle est une intellectuelle parisienne. Ils ne se ressemblent guère, un monde d’usages ou de convenances aurait dû les rendre étrangers l’un à l’autre.
De complicités en étreintes, de brèves rencontres en rendez-vous lointains, le destin va leur offrir une liaison improbable et souveraine. 
Quelques jours, quelques semaines dispersées tout au long de la vie seront les seules et brûlantes étapes d’une histoire qui commence sur la peau et se prolonge dans le cœur. »

Le livre du mois d’avril 2023 : Les rêveries du promeneur solitaire de Jean-Jacques Rousseau

« Me voici donc seul sur la terre, n’ayant plus de frère, de prochain, d’ami, de société que moi-même. » À l’automne 1776, Rousseau, alors au crépuscule de sa vie, trouve refuge loin du « torrent du monde », dans une bienheureuse solitude magnifiée par la beauté de la nature. Au gré de ses promenades, le philosophe marche à la rencontre de lui-même, dans une introspection lyrique, admirablement sensible : entre souvenirs et méditations, il y embrasse le plaisir de la mémoire et de l’écriture, dans la pure conscience d’exister.

Le livre du mois de mars 2023 : Fifi et autres nouvelles de Guy de Maupassant

Mademoiselle Fifi est, en réalité, un jeune officier prussien, occupant la France en 1870, blond, à la taille fine, fier et brutal, surnommé ainsi parce qu’il méprise tout et tout le monde et répète sans cesse : « Fi, fi donc ». Il trouvera plus fort que lui.
Provinciales inassouvies, amants surpris, prostituées, femmes de notaires, nobles ruinés, amis pêcheurs, chacun a son portrait juste et émouvant.
Ces nouvelles sont brèves, ainsi l’exigeait la presse quotidienne qui les publiait avec succès. Brèves mais exprimant l’essentiel.

Le livre du mois de février 2023 : Le silence de la mer de Vercors

Ce roman, publié en 1942, met en scène une famille française qui oppose son silence à l’officier allemand qu’elle a été contrainte de loger. Par son silence, on peut montrer à l’autre qu’on ne le voit pas, qu’on ne l’entend pas : qu’il n’existe pas. On peut le faire disparaître par la pensée. 

Vercors invitait les Français à refuser l’occupation allemande et la trahison de Pétain. 

Le livre du mois de janvier 2023 : La femme rompue de Simone de Beauvoir

Publié en 1967, La femme rompue de Simone de Beauvoir est un recueil de trois nouvelles explorant la problématique intemporelle du vieillissement au féminin. Découvrez le portrait de trois femmes, entre 40 et 60 ans, en pleine crise existentielle. Elles livrent leurs déceptions, colères, solitude, douleurs face à la trahison d’un fils, l’infidélité d’un mari, le rejet d’une famille et de toute une société. Âge différent, classe sociale différente mais toujours cette même rage face à l’incompréhension, l’injustice et les obstacles liés au destin féminin.

Le livre du mois de décembre 2022 : Noces suivi de l’été de Albert Camus

Albert Camus a écrit « Noces » en 1938, à l’âge de 26 ans; cette œuvre confirme déjà ses dons d’écrivain révélés dans un premier essai « L’Envers et l’Endroit » qui contient déjà les thèmes majeurs de son œuvre : le soleil, la solitude, l’absurde destin des hommes.

Noces est composé de quatre récits lyriques, exaltation de la nature, mais aussi impressions et méditations sur la condition humaine et la recherche du bonheur.

Le livre du mois de novembre 2022 : Le collier rouge de Jean-Christophe Rufin

Dans une petite ville du Berry, écrasée par la chaleur de l’été, en 1919, un héros de la guerre est retenu prisonnier au fond d’une caserne déserte. Devant la porte, son chien tout cabossé aboie jour et nuit. Non loin de là, dans la campagne, une jeune femme usée par le travail de la terre, trop instruite cependant pour être une simple paysanne, attend et espère. Le juge qui arrive pour démêler cette affaire est un aristocrate dont la guerre a fait vaciller les principes. Trois personnages et, au milieu d’eux, un chien, qui détient la clef du drame… Plein de poésie et de vie, ce court récit, d’une fulgurante simplicité, est aussi un grand roman sur la fidélité. Etre loyal à ses amis, se battre pour ceux qu’on aime, est une qualité que nous partageons avec les bêtes. Le propre de l’être humain n’est-il pas d’aller au-delà et de pouvoir aussi reconnaître le frère en celui qui vous combat ?

Le livre du mois de Octobre 2022 : L’amant de Marguerite Duras

« Dans L’Amant, Marguerite Duras reprend sur le ton de la confidence les images et les thèmes qui hantent toute son œuvre. Ses lecteurs vont pouvoir ensuite descendre ce grand fleuve aux lenteurs asiatiques et suivre la romancière dans tous les méandres du delta, dans la moiteur des rizières, dans les secrets ombreux où elle a développé l’incantation répétitive et obsédante de ses livres, de ses films, de son théâtre. Au sens propre, Duras est ici remontée à ses sources, à sa « scène fondamentale » : ce moment où, vers 1930, sur un bac traversant un bras du Mékong, un Chinois richissime s’approche d’une petite Blanche de quinze ans qu’il va aimer. 
Il faut lire les plus beaux morceaux de L’Amant à haute voix. On percevra mieux ainsi le rythme, la scansion, la respiration intime de la prose, qui sont les subtils secrets de l’écrivain. Dès les premières lignes du récit éclatent l’art et le savoir-faire de Duras, ses libertés, ses défis, les conquêtes de trente années pour parvenir à écrire cette langue allégée, neutre, rapide et lancinante à la fois, capable de saisir toutes les nuances, d’aller à la vitesse exacte de la pensée et des images. Un extrême réalisme (on voit le fleuve ; on entend les cris de Cholon derrière les persiennes dans la garçonnière du Chinois), et en même temps une sorte de rêve éveillé, de vie rêvée, un cauchemar de vie : cette prose à nulle autre pareille est d’une formidable efficacité. À la fois la modernité, la vraie, et des singularités qui sont hors du temps, des styles, de la mode. » (François Nourissier)

Le livre du mois de septembre 2022 : La Petite Fille de Monsieur Linh de Philippe Claudel

“C’est un vieil homme debout à l’arrière d’un bateau. Il serre dans ses bras une valise légère et un nouveau-né, plus léger encore que la valise. Le vieil homme se nomme Monsieur Linh. Il est seul désormais à savoir qu’il s’appelle ainsi. Debout à la poupe du bateau, il voit s’éloigner son pays,celui de ses ancêtres et de ses morts, tandis que dans ses bras l’enfant dort. Le pays s’éloigne, devient infiniment petit, et Monsieur Linh le regarde disparaître à l’horizon, pendant des heures, malgré le vent qui souffle et le chahute comme une marionnette.
Autre résumé:
Monsieur Linh est un vieil homme. Il a quitté son village dévasté par la guerre, n’emportant avec lui qu’une petite valise contenant quelques vêtements usagés, une photo jaunie, une poignée de terre de son pays. Dans ses bras, repose un nouveau-né. Les parents de l’enfant sont morts et Monsieur Linh a décidé de partir avec Sang diû, sa petite fille. Après un long voyage en bateau, ils débarquent dans une ville froide et grise, avec des centaines de réfugiés. Monsieur Linh a tout perdu. Il partage désormais un dortoir avec d’autres exilés qui se moquent de sa maladresse. Dans cette ville inconnue où les gens s’ignorent, il va pourtant se faire un ami, Monsieur Bark, un gros homme solitaire. Ils ne parlent pas la même langue, mais ils comprennent la musique des mots et la pudeur des gestes. Monsieur Linh est un cœur simple, brisé par les guerres et les deuils, qui ne vit plus que pour sa petite fille. Philippe Claudel accompagne ses personnages avec respect et délicatesse. Il célèbre les thèmes universels de l’amitié et de la compassion. Ce roman possède la grâce et la limpidité des grands classiques.“

La Petite Fille de Monsieur Linh de Philippe Claudel

Le livre du mois de Juillet 2022 : Marius de Marcel Pagnol

“Le port de Marseille, dans les années vingt. Marius, le fils de César, patron du bar de la Marine, est partagé entre son amour pour Fanny, la petite marchande de coquillages, et son désir de prendre la mer, de parcourir le monde…Lorsque Marcel Pagnol, en 1929, fait représenter Marius sur une scène parisienne, sans doute ne se doute-t-il pas que ses personnages deviendront aussi célèbres qu’Harpagon ou monsieur Jourdain. Deux ans plus tard, Pagnol et Alexander Korda en tirent un film. Raimu, Charpin, Orane Demazis, Pierre Fresnay reprennent leurs rôles, et la pellicule les immortalise. Ils feront le tour de la terre…“

marius de marcel pagnol

Le livre du mois de juin 2022 : terres des hommes de antoine de saint exupéry

« Nous habitons une planète errante. » Saint-Exupéry, qui vient d’être nommé pilote de ligne, découvre, admire, médite notre planète. Assurant désormais le courrier entre Toulouse et Dakar, il hérite d’une vaste responsabilité à l’égard des hommes, mais surtout de lui-même et de son rapport au monde. Tout en goûtant « la pulpe amère des nuits de vol », il apprend à habiter la planète et la condition d’homme, lit son chemin intérieur à travers les astres. En plus du langage universel, il jouit aussi chaque jour de la fraternité qui le lie à ses camarades du ciel. Il rend hommage à Mermoz ou à Guillaumet, à qui est dédicacé le roman, et dont il rappelle les célèbres paroles : « Ce que j’ai fait, je le jure, jamais aucune bête ne l’aurait fait. ». Dans « Terre des hommes », l’aviateur-écrivain s’intéresse particulièrement à la rigueur qu’exigent les relations humaines. [Laure Anciel] 

terre de hommes

Le livre du mois de Mai 2022 : Bonjour tristesse de Françoise Sagan

« La villa est magnifique, l’été brûlant, la Méditerranée toute proche. Cécile a dix-sept ans. Elle ne connaît de l’amour que des baisers, des rendez-vous, des lassitudes. Pas pour longtemps. Son père, veuf, est un adepte joyeux des liaisons passagères et sans importance. Ils s’amusent, ils n’ont besoin de personne, ils sont heureux. La visite d’une femme de cœur, intelligente et calme, vient troubler ce délicieux désordre. Comment écarter la menace ? Dans la pinède embrasée, un jeu cruel se prépare.
C’était l’été 1954. On entendait pour la première fois la voix sèche et rapide d’un  » charmant petit monstre  » qui allait faire scandale. La deuxième moitié du XXe siècle commençait. Elle serait à l’image de cette adolescente déchirée entre le remords et le culte du plaisir. »

bonjour tristesse

Le livre du mois de Avril 2022 : La main gauche et autres nouvelles de guy de maupassant

« Ce titre (Main gauche) dit assez que, dans ce livre, l’auteur de Pierre et Jean raconte des liaisons qui n’ont rien de légitime. Avec son observation d’une psychologie si pénétrante, Guy de Maupassant a fixé des types féminins d’une perversité et d’une complexité déroutantes. Le livre est d’une grande variété et, à côté de la note mélancolique, contient des aventures alertes et gaies, toutes empreintes du charme personnel aux héroïnes de l’auteur. »

la main gauche guy de maupassant

Le livre du mois de Mars 2022 : Zadig ou la Destinée de Voltaire

 » Qu’il est dangereux de se mettre à la fenêtre et qu’il est difficile d’être heureux dans cette vie !  » Ainsi soupire Zadig, jeune Babylonien, devenu favori du roi et promis à une enviable destinée. Pour être tombé amoureux de la reine Astarté, le voilà obligé de fuir, rendu à la condition d’esclave, victime des brigands, des fanatiques religieux, en butte aux pires catastrophes… Mais à travers ce cheminement capricieux, la Providence veille et l’homme est à sa place. C’est aussi ce que découvre cet habitant de Sirius qui, à l’aide d’un rayon de soleil, parcourt la Voie lactée. Quelle surprise en effet pour Micromégas de voir que l’homme, si petit et si misérable qu’il soit, tient son rôle dans l’univers grâce à son esprit… Désinvoltes et primesautiers, deux contes qui charment et enchantent…

zadig ou la destinee

Le livre du mois de février 2022 : Nouvelles orientales de marguerite yourcenar

Ce recueil publié en 1938 comporte une dizaine de nouvelles d’inspiration orientale, lesquelles sont des fables et légendes. Passionnée et passionnante, Yourcenar nous propose de nous plonger dans l’imaginaire des Balkans, de la Chine et même du Japon. Le genre choisi, la nouvelle, permet une lecture facile. Marguerite Yourcenar s’est inspirée de contes ou de faits divers orientaux pour les retranscrire avec son propre style. Les thèmes sont universels : amour perdu, regret, transcendance, rédemption et héroïsme.

Je ne vous en dis pas plus, Nouvelles orientales est un recueil que vous devez lire une fois dans votre vie !

nouvelles orientales yourcenar

Le livre du mois de janvier 2022 : les rois maudits de Maurice druon (tome 1)

Nous sommes au début du XIVe siècle ; Philippe le Bel règne sur le royaume de France, puissant mais désargenté. Or, l’ordre du Temple est à la fois riche et influent. Le roi va donc éradiquer ce contre-pouvoir qui le menace tout en mettant la main sur une fortune susceptible de regarnir les caisses de l’Etat. Il élimine par une rafle les Templiers. 
Au moment de passer sur le bûcher, Jacques de Molay, grand-maître de l’ordre, maudit le pape, le roi et ses héritiers jusqu’à la treizième génération. 
Conformément à la malédiction, le pape Clément V meurt en 1314, suivi quelques mois plus tard par Philippe le Bel, alors âgé de quarante-huit ans seulement. S’ensuit une période de complots, de machinations, de luttes de pouvoir, de jeu d’alliances et de trahisons au sein du pouvoir royal…

les rois maudits

Le livre du mois de décembre 2021 : claude gueux de victor hugo

« …Un homme nommé Claude Gueux, pauvre ouvrier, vivait à Paris en 1831. Il avait avec lui une fille qui était sa maîtresse et un enfant de cette fille… Il était capable, habile, intelligent, fort mal traité par l’éducation, fort bien traité par la nature, ne sachant pas lire mais sachant penser. Un hiver, l’ouvrage manqua. L’homme, la fille et l’enfant eurent froid et faim. L’homme vola. Il en résulta trois jours de pain et de feu pour la femme et pour l’enfant et cinq ans de prison pour l’homme. Il fut envoyé faire son temps à la Maison Centrale de Clairvaux. On va voir ce que la Société en a fait. »

Le livre du mois de novembre 2021: La vie devant soi de Romain Gary

Signé Ajar, ce roman reçut le prix Goncourt en 1975. Histoire d’amour d’un petit garçon arabe pour une très vieille femme juive : Momo se débat contre les six étages que Madame Rosa ne veut plus monter et contre la vie parce que  » ça ne pardonne pas  » et parce qu’il n’est  » pas nécessaire d’avoir des raisons pour avoir peur « . Le petit garçon l’aidera à se cacher dans son  » trou juif « , elle n’ira pas mourir à l’hôpital et pourra ainsi bénéficier du droit sacré  » des peuples à disposer d’eux-mêmes  » qui n’est pas respecté par l’Ordre des médecins. Il lui tiendra compagnie jusqu’à ce qu’elle meure et même au-delà de la mort.

la vie devant soi

Le livre du mois d’octobre 2021: La nausée de Jean-Paul sartre

« Donc j’étais tout à l’heure au Jardin public. La racine du marronnier s’enfonçait dans la terre, juste au-dessous de mon banc. Je ne me rappelais plus que c’était une racine. Les mots s’étaient évanouis et, avec eux, la signification des choses, leurs modes d’emploi, les faibles repères que les hommes ont tracés à leur surface. J’étais assis, un peu voûté, la tête basse, seul en face de cette masse noire et noueuse entièrement brute et qui me faisait peur. Et puis j’ai eu cette illumination.Ça m’a coupé le souffle. Jamais, avant ces derniers jours, je n’avais pressenti ce que voulait dire « exister ».

Le livre du mois de Septembre 2021: Zazie dans le métro de Raymond Queneau

– Zazie, déclare Gabriel en prenant un air majestueux trouvé sans peine dans son répertoire, si ça te plaît devoir vraiment les Invalides et le tombeau véritable du vrai Napoléon, je t’y conduirai. – Napoléon mon cul, réplique Zazie. Il m’intéresse pas du tout, cet enflé, avec son chapeau à la con. – Qu’est-ce qui t’intéresse alors ? Zazie répond pas. – Oui, dit Charles avec une gentillesse inattendue, qu’est-ce qui t’intéresse ? – Le métro.

Le livre du mois d’Août 2021: Thérèse raquin de Emile Zola

Avec Camille, son époux, Thérèse mène une vie rythmée par les parties de dominos aux côtés de petit-bourgeois satisfaits. Assoiffée de vie, elle est astreinte à la charge de garde-malade d’un mari souffreteux. Laurent, l’amant qu’elle choisit pour meubler son quotidien, ne suffit pourtant pas à satisfaire la fougueuse Thérèse. Entravée par les corps débiles et les esprits boiteux qui l’entourent, cette grande vivante réalise que pour survivre elle devra tuer. Dès lors, elle décide avec Laurent l’assassinat de son mari. La vie de Camille était une longue agonie : sa mort la prolonge. À rebours d’une existence insignifiante, le spectre du mari envahit l’esprit des deux amants, et son cadavre s’immisce jusque dans leurs ébats. À la croisée d’un roman policier et d’une histoire de fantômes, Zola dresse le portrait glaçant d’un ménage à trois monstrueux.

therese raquin

Le livre du mois de juillet 2021: La gloire de mon père de Marcel Pagnol

Un petit Marseillais d’il y a un siècle: l’école primaire ; le cocon familial ; les premières vacances dans les collines, à La Treille ; la première chasse avec son père… 

Lorsqu’il commence à rédiger ses Souvenirs d’enfance, au milieu des années cinquante, Marcel Pagnol est en train de s’éloigner du cinéma., et le théâtre ne lui sourit plus. 
La Gloire de mon père, dès sa parution, en 1957, est salué comme marquant l’avènement d’un grand prosateur. Joseph, le père instituteur., Augustine, la timide maman., l’oncle Jules, la tante Rosé, le petit frère Paul, deviennent immédiatement aussi populaires que Marius, César ou Panisse. Et la scène de la chasse à la bartavelle se transforme immédiatement en dictée d’école primaire… 
Les souvenirs de Pagnol sont un peu ceux de tous les enfants du monde. Plus tard, paraît-il, Pagnol aurait voulu qu’ils deviennent un film. C’est Yves Robert qui, longtemps après la mort de l’écrivain, le réalisera. 

Le livre du mois de juin 2021: L’élégance du hérisson de Muriel Barbery

Je m’appelle Renée, j’ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j’ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l’image que l’on se fait des concierges qu’il ne viendrait à l’idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants. 
Je m’appelle Paloma, j’ai douze ans, j’habite au 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches. Mais depuis très longtemps, je sais que la destination finale, c’est le bocal à poissons, la vacuité et l’ineptie de l’existence adulte. Comment est-ce que je le sais ? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C’est pour ça que j’ai pris ma décision : à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai. »

Prochains livres (A2-B1)

Le livre du mois de mai 2024 : Contes et nouvelles de Guy de Maupassant

Le livre est adapté au niveau A2-B1. Vous ne devez pas acheter le livre.

Les prochains livres

juin : La douleur de Marguerite Duras (Intermédiaire +, B2/C2)

Questions-réponses

Questions fréquentes

QUEL DOIT ÊTRE MON NIVEAU DE FRANÇAIS ?

Il existe un groupe pour le niveau intermédiaire/avancé et un groupe pour le niveau débutant/intermédiaire.

DE QUOI AI-JE BESOIN ?

Vous avez besoin de quatre choses : une connexion Internet stable, un ordinateur, le livre du mois et Zoom, l’outil de visioconférence gratuit. Pour les groupes intermédiaires (B2-C2), vous devrez commander le livre vous-même suffisamment tôt pour être sûr de le recevoir avant notre premier appel. Le livre est inclus pour les groupes débutants (A2-B1).

LE LIVRE EST SEULEMENT EN FRANÇAIS ?

Oui, le livre doit être en français et vous allez parler uniquement en français pendant les appels.

VOUS PRéférez lire seul ?

Choisissez le Plan 0 et accédez à des centaines de fiches de lecture et de résumé destinés aux apprenants du français.

Nouvel horaire, nouveau livre - rejoignez notre club de lecture dès maintenant ! Rendez-vous chaque lundi à 19h.